Accessibilité

e-CMR, la lettre de voiture électronique bientôt une réalité

11 mai 2017

La révolution digitale dans le transport avance à grand pas et la e-CMR (Contrat de transport international de Marchandises par Route) en est une composante essentielle. Que recouvre cette notion de e-CMR ; Quels sont les pays concernés ? Quelles en sont les avantages majeurs ? Quelle est la position de GEFCO concernant cette nouvelle technologie ? Jean Marc ORS, Responsable des projets IT clients du Groupe GEFCO répond à nos questions.

Que recouvre la notion de e-CMR et quels sont les pays concernés par cette évolution technologique ? 
Jean Marc ORS - GEFCO : La e-CMR c’est la dématérialisation de la CMR papier ou lettre de voiture internationale qui régit d'une manière uniforme les conditions du contrat de transport international de marchandises par route entre l’ensemble des acteurs. En février 2008, un protocole a été ajouté à la convention internationale de marchandise, autorisant la gestion des lettres de voiture par voie électronique, ou e-CMR. Ce protocole est entré en vigueur le 5 juin 2011 et depuis, treize pays ont ratifié ce nouveau système électronique : la Bulgarie, la République Tchèque, le Danemark, l'Estonie, la France, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la Slovaquie, l'Espagne, la Suisse, la Belgique et l’Allemagne. Depuis Janvier 2017, plusieurs pilotes ont été mis en place entre l’Espagne et la France ainsi qu’en Belgique (transport domestique et transfrontalier avec les Pays Bas).

 

Quels sont les avantages de la e-CMR ? 
JMO : Le premier avantage, et le plus visible, est le gain administratif. En effet la e-CMR supprime l’ensemble des documents papier et réduit les frais de traitement. Elle améliore aussi l’empreinte environnementale par la suppression totale du papier. La e-CMR accélère par ailleurs les échanges d’information entre le donneur d’ordre, l’expéditeur, le transporteur et le destinataire. Enfin, la e-CMR renforce la transparence sur les opérations de transport en permettant à l’ensemble des acteurs d’accéder en temps réel non seulement à l’information mais aussi aux documents prouvant la prise en charge de la marchandise et la livraison. La synchronisation des flux est aussi renforcée permettant à chacun des acteurs de réagir en cas d’aléas.
Mais au-delà, la nature numérique de l'e-CMR lui permet de s'intégrer à d’autres processus associés au transport tels que les déclarations douanières.

 

En résumé la e-CMR apporte les bénéfices suivants :

  1. Plus de papier donc plus écologique 
  2. Gains administratifs dans le traitement de l’information 
  3. Accélération des échanges d’information et des processus de facturation 
  4. Renforcement de la visibilité durant les opérations de transport et de la collaboration entre les différents acteurs 
  5. Simplification des processus liés aux opérations douanières

La e-CMR devient un véritable avantage compétitif pour les entreprises qui gagnent en productivité, visibilité mais surtout en agilité. 

 

Quelles sont les conditions requises pour que la e-CMR soit déployée ? 
JMO : Selon le ‘Protocole Additionnel à la Convention CMR’ de 2008, il suffit pour cela que deux pays voisins ayant signé ce protocole répondent aux exigences de cette convention (sécurité et accessibilité des données).

 

Quelle est la position de GEFCO ? 
JM0 : Nous travaillons actuellement sur la mise en place d’un pilote concernant des transports domestiques et transfrontaliers. Le processus est le suivant : L’ordre de transport est transmis au conducteur sur son smartphone en temps réel. Lors de l’enlèvement, le conducteur et l’expéditeur signent numériquement sur le téléphone. La « POC » (Proof Of Collection - émargé de la prise en charge de la marchandise) de l’enlèvement est alors disponible avec toutes les informations associées. Lors du transport, le conducteur peut à tout moment lors d’un contrôle des autorités produire les pièces nécessaires sur son téléphone. C’est aussi simple, que lors d’un contrôle de votre e-billet dans un TGV ! Arrivé sur le lieu de livraison, le conducteur ainsi que le destinataire signent sur le téléphone en disposant de l’ensemble des éléments de la e-CMR rendant ainsi disponible la POD  (Proof Of Delivery - émargé de la livraison) en temps réel pour l’ensemble des acteurs . Nous avons même prévu de pouvoir photographier la signature et le tampon ainsi que la marchandise en cas d’éventuelles réserves !

Est-ce que cette version dématérialisée de la CMR est sécurisée ? 
JMO : Concernant la « preuve émargée d’enlèvement ou de livraison », la version 100% dématérialisée est encore plus sécurisée que la version papier : En effet elle est disponible en temps réel et elle intègre non seulement l’image de la signature, la date/heure mais aussi le positionnement GPS. Dans le cas d’une non couverture GPS au moment de la signature, l’application prend en compte le dernier géo positionnement de l’appareil.
La sécurité des données est garantie de bout en bout- Nous avons déployé un système robuste pour protéger les réseaux et archiver les données collectées. L’ensemble de ces données sont consultables sur le portail client web ou via échange automatisé d’information. 

 

Quand le pilote sera-t-il validé ? 
JMO : Le pilote sera validé avant fin 2017. Nous serons prêts à déployer la e-CMR dès 2018.
En attendant, si vous avez des questions concernant la e-CMR, les équipes GEFCO restent à votre disposition.

Partager